Rouge

Smell Of Female

 

C’est en faisant mon gros ménage de rentrée que je me suis aperçue que j’avais accumulé une quantité « assez » importante de rouge à lèvres et vernis rouges. Et si j’en ai dans ma garde-robe, je n’avais jamais utilisé cette couleur pour me maquiller.

En me demandant pourquoi, je me suis prise d’intérêt pour elle, alors j’ai eu envie de vous faire partager mes découvertes sur cette couleur passionnante…

 

Savez-vous que les pigments rouges étaient déjà maîtrisés il y a plus de 37000 ans pendant l’ère paléolithique avec nos grands-pères Cro-Magnon et Neandertal, qui enduisaient leurs morts d’ocre rouge ou qui expérimentaient le land-art dans les grottes?

On voit déjà que le rouge fricote avec le mystique, ce qu’il ne cessera de faire en habillant Dieux et clergé pendant l’Antiquité, tout comme on le retrouvera dans le dressing des empereurs, généraux, nobles et praticiens romains tout comme sur Mars, le Dieu de la guerre. Le flamboyant rouge flatte aussi l’orgueil des puissants qui imposent leur suprématie avec éclat.

Mais cette couleur joue de ses nuances et entretient l’ambivalence. Must have des ecclésiastiques au moyen-âge, elle s’invite aussi sur les peintures représentant démons et forces infernales. Au XVIème siècle, la sulfureuse sera chassée des temples par les protestants en référence à la grande prostituée de Babylone. Pourtant, le rouge ne perdra pas son emprise puisque jusqu’au XIXème siècle, elle restera la couleur des mariées car considérée comme féminine.

On retrouve cette ambivalence en Chine, emblème de la dynastie Zhou, le rouge symbolisait le bonheur, la chaleur, la vie, mais aussi, la mort (car vécue comme une renaissance).

Au Japon comme en Chine, le rouge s’accroche aux portes et robes des mariées pour éloigner les démons, tout comme on l’utilise aujourd’hui pour éloigner le danger.

 

Smell Of Female

 

 

STOP

 

 

Avec la plus importante longueur d’onde du spectre visible, le rouge est la couleur qui a le plus d’impact sur nos fonctions physiologiques. On la porte pour être vu, et comme toutes les couleurs, elle envoie un message aux autres comme à nous même.

Au fil des siècles, elle a gardé sa suprématie qui en impose mais toujours avec un côté sombre qui frise le danger et s’acoquine avec l’interdit. Empreinte de luxure, elle est la compagne idéale des lupanars et des fêtes… endiablées !

 

saint_roch

 

 

vin_rouge

 

 

Envoûtant, parfois agressif,  le rouge est l’atout dont se parent les femmes qui assument une séduction directe et sensuelle au point de redevenir un symbole de féminité. Lorsque le mouvement « Mettezdurouge » propose aux hommes de mettre du rouge à lèvre en soutien aux femmes agressées, il utilise un code évident pour frapper les esprits.

 

Smell Of Female

 

 

Rougeflou

 

 

Que dire d’une femme portant des escarpins rouges, sans être fétichiste, comment résister à cette vision ensorcelante qui attise les sens…?

 

Smell Of Female

 

Smell Of Female

 

Sans parler des semelles rouges de Louboutin, qui sont comme une invitation à suivre celles qui les portent (VRAIMENT désolée de ne pas en avoir dans mon placard pour les prendre en photo !).

 

 

Paradoxalement, quand le rouge accepte de se mélanger au blanc virginal, il pointe le bout de son nez mutin…

 

Smell Of Female

 

Toujours prêt à titiller notre imaginaire…

 

pois_rouge

 

 

 

Complice de nos péchés préférés, il joue de son éclat pour nous faire succomber à la gourmandise.

 

Smell Of Female

 

Smell Of Female

 

 

 

Pourtant, il peut aussi se montrer fragile quand il se pose sur des textures délicates.

 

coquelicot

 

Smell Of Female

 


Ou nous replonger en enfance le temps des fêtes de Noël.

 

Smell Of Female

 

 

 

chaperon_rouge

 

 

Ambivalent, conquérant, agressif et transgressif, mais aussi doux, sensuel ou gourmand, le rouge pénètre dans nos inconscients pour nous attirer ou nous repousser. Et la peintre que je suis ne pouvait pas rester insensible à sa vibration.

Je suis sure que vous y êtes sensibles aussi et je serais heureuse de savoir de quelle façon.

C’est à vous…

 

Elle 2014

La dernière fois je vous parlais de ma petite collaboration avec le ELLE Méditerranée, et bien quelques mois plus tard, j’ai retenté l’aventure, avec toujours autant de plaisir, d’autant que c’est un magasine que j’aime particulièrement et que les journalistes locales sont vraiment adorables.
Cette fois on m’a demandé de faire des sélections pour l’été 2014 et c’était toujours aussi amusant de farfouiller parmi mes marques chouchou.

Je suis sur la deuxième page (Annabelle Vauvrecy) et je ne vous referai pas ma crise photogénique, d’autant que cette fois j’ai pu choisir la photo (et qu’elle est toute petite).

 

Elle 2014 Annabelle Vauvrecy

 

ELLE 2014 Annabelle Vauvrecy

 

ELLE 2014 Annabelle Vauvrecy

 

 

 

 

ELLE 2013

Comme je vous le disais ici, pendant que Smell Of Female était en « jachère » il s’est passé certaines certaines choses dont j’avais envie de vous parler, notamment une mini collaboration avec le ELLE Montpellier.

Je ne sais pas si vous le savez mais dans la presse, les numéros se préparent longtemps à l’avance, ce n’était donc pas du tout évident de faire une sélection pour les fêtes au mois de septembre ou octobre. Heureusement j’adore faire les boutiques, donc j’ai pris un plaisir fou à imaginer des tenues pour finir et commencer l’année en beauté.

Voilà ce que ça donne, je suis tout en bas et bien sûr je me trouve immonde sur cette photo, ma soeur m’a dit que je ressemblais à une mamie et je trouve qu’elle n’a pas du tort… Oui, les photos de moi et moi, c’est une autre histoire dont je vous parlerai peut-être un jour…. ^^

 

Elle 2013 Annabelle Vauvrecy

 

 

Elle 2013 Annabelle Vauvrecy

J’irai cracher sur vos tongs !

tongs Annabelle Vauvrecy Ah non alors !!!

La tong est à l’été ce que le pastis est à l’apéro : un incontournable !  Même si, comme moi, on ne l’aime pas (le pastis bien sûr). Et si ma comparaison se base sur un alcool populaire, ce n’est pas sans raison car la tong côtoie parfois bermudas et bob Ricard dans les campings des flots bleus  au rythme du dernier tube de David Guetta.

Pourtant la tong n’a pas toujours fait partie de la panoplie du bof en vacances, puisque elle existe depuis que les Égyptiens,  qui en avaient marre de se cramer les pieds sur le sable, l’ont inventée (mais peut-être y avait-il déjà  des bofs chez les Égyptiens ???). En fibre de papyrus  (notez le côté ecofriendly de Égyptiens quand même), elle fut dorée à l’or fin par les Romains (là vous aurez bien sûr relevé leur côté bling-bling), tandis que les Perses et les Indiens la sculptèrent en bois (là c’est le côté qui fait mal). On la retrouvera bien sûr au Japon, appelée  « zori », puis « ghetta » ou  « geta » (et non, ce n’est pas le Guetta des flots bleus)  portée par de sublimes Geisha et pouvant mesurer jusqu’à 10 cm de haut.

Ce sont les soldats américains qui baptisèrent  les chaussures des paysans vietnamiens « thong » -« lanière » en anglais- même si aujourd’hui ils les appellent « flip-flop » en raison du léger bruit qu’elles émettent à chaque pas.  Surnommée « gougoune » en québéquois ou  « slache » en belge, la tong fut adoptée par les brésilien dès 1920. Entre relents de pauvreté et parfums d’élégance, la tong a gardé la senteur des vacances et la saveur de la liberté.

La tong , c’est juste ces deux lanières qui se retrouvent entre deux orteils,  une bride de plus et elle se métamorphose en sandale, et là ça sent déjà moins la crème solaire, les coquillages et le crustacé. La tong est faite pour être jetée d’un coup de pied au bout de votre serviette (ou de votre chambre quand vous rentrez bourré). Elle ne permet pas de courir, la tong est donc un accessoire qui aime la fainéantise et la nonchalance, le pastis, mais aussi le vin blanc car ça fait plus chic. Car oui, la tong est follement chic, surtout quand elle vous évite de coincer les talons de vos stilettos sur les plancher des paillotes en bois. Et comme le plastique c’est chic, mais pas noble, elle se paye même le luxe d’être trendy quelle que soit la matière qui la compose. La marque Chipkos a même crée une paire en 2011, peinte à la main par David Palmer, valant la modique somme de 18000 $, mais, pour chaque paire achetée, elle s’engageait à acheter un hectare de forêt amazonienne pour la protéger ( !!!) Ecolo la tong ???

Dans tous les cas, Gougoune est cool et chic, donc lâchez-vous les doigts de pieds et vous vous sentirez déjà en vacances 🙂

Havaianas : The référence ! Perso, je veux toutes celles là :27.90 929066_1 tongs havaianas929097_1

27,90€ aux galeries Lafayette

Celles-ci aussi me tentent bien :

tongs Annabelle Vauvrecy

59,90€ Collection exclusive

tongs Annabelle Vauvrecy

34,90€

tongs Annabelle Vauvrecy

29,90€

tongs Annabelle Vauvrecy

et toujours les slims 20€

On reste au pays de la tong avec les Ipanema :

tongs Annabelle Vauvrecy

20€

tongs Annabelle Vauvrecy

20,99€

tongs Annabelle Vauvrecy

23,90€

En vrac :

tongs Annabelle Vauvrecy

Converse 25€

tongs Annabelle Vauvrecy

Hippoblii 16€

tongs Annabelle Vauvrecy

Vans 11,90€

tongs Annabelle Vauvrecy

Little Marcel Enfant 25,99€

tongs Annabelle Vauvrecy

Lonsdale 14,99€

tongs Annabelle Vauvrecy

Adidas 14€

tongs Annabelle Vauvrecy

Neo Tribe 18€

Burberry 150€

Burberry 150€

tongs Annabelle Vauvrecy

Juicy Couture 90€

Antik Batik 150€

Antik Batik 150€

tongs Annabelle Vauvrecy

Vivienne Westwood 95€

tongs Annabelle Vauvrecy

DSC 110€

tongs Annabelle Vauvrecy

Chanel 150€ environ en solde sur internet

tongs Annabelle Vauvrecy

Louboutin

tongs Annabelle Vauvrecy

Louis Vuitton 450€

Pour les bricoleuses 😉

tongs Annabelle Vauvrecy

tongs Annabelle Vauvrecy

Et pour finir, après l’escarpin en fourrure de Céline, la tong de chez Ugg :

tongs Annabelle Vauvrecy

Ugg 70€